Rencontre avec un peuple extraordinaire : les Navajos

Imaginez un soir du mois de mars.

La nuit vient de tomber sur la réserve.

Il fait froid, nous sommes fatigués de ce long voyage .

Nous sommes à Windows Rock, capitale de la Nation Navajo, à quelques kilomètres du campement de Gino, sur le parking d'un motel.

Nous l'attendons, bien incapable de trouver son campement sans son aide au milieu des innombrables pistes qui sillonnent le désert Arizonien.

L'attente est longue, le doute me prend.

Est-ce la fatigue du voyage, le décalage horaire, la pression subie au cours de ces mois intenses de préparation? Je ne sais pas mais ma tête est à ce moment là envahie par le doute : et s'il ne venait pas ? Et si on ne se reconnaissait pas ? Et si la beauté de notre amitié récente n'était qu'un fantasme dans ma tête ? Et si .... et si .....

Et puis soudain un pickup blanc arrive et Gino descend, son large sourire qui lui traverse le visage d'un oreille à l'autre et surtout son bon regard tellement bienveillant .

Il ouvre les bras et dit : " Hey" .

Alors le voyage peut commencer vraiment pour moi.



Le début d'une incroyable histoire


Tout a commencé quelques mois plus tôt.

Un médecin français m'appelle un matin. Il a vu mon site internet et vient me faire une proposition incroyable. Il cherche à réunir des médecins, thérapeutes, soignants afin de partir à la rencontre du Peuple Navajos sur leur propre demande. Ces derniers souhaitent rencontrer des occidentaux et échanger autour de thèmes tels que la santé, l'écologie, l'avenir de l'humanité.

Ils ne se positionnent pas du tout comme des enseignants mais souhaitent un réel partage afin d'aider les hommes à se sentir mieux.

Et c'est comme ça que je me retrouve 6 mois plus tard , moi qui n'avait jamais mis les pieds hors de France, à 10000 kms de chez moi dans un pays, sur une terre, au milieu d'hommes et de femmes qui allaient me bouleverser à un point que je ne pouvais pas imaginer.


Ecoute, connecte, respire, c'est simple


Je ne vais pas vous raconter ici les détails de ce voyage qui allait être le premier d'une série de 3.

Ce voyage est avant tout l'histoire d'une rencontre, d'enseignements, de reconnexion à mes racines.

Je vais passer quelques jours dans le campement traditionnel Navajo de la famille Antonio, vivre à leur côté et partager leur quotidien.

Une vie simple, sans électricité ni eau courante, au rythme du soleil et des tâches à accomplir. Nourrir les chevaux de Gino qui vivent en semi liberté, aller chercher de l'eau au puit distant de plusieurs kilomètres, entretenir les enclos, aller chercher du bois pour alimenter le feu du soir.

Il n'y a plus de temps dans cette vie là.

La montre n'est plus d'aucune utilité, ni le téléphone d'ailleurs, et l'internet, n'en parlons pas !

Les enseignements se font au grès de nos très longues traques à travers les pistes à la recherche des animaux sauvages. Et oui, la région est peuplée de toutes sortes d'habitants : serpents à sonnettes, lynx, pumas, coyotes, ours ...

Bon, je ne verrais qu'un serpent à sonnette et pour la petite occidentale que je suis pas très courageuse, ce n'est déjà pas si mal !

Nous partons souvent aussi chercher les chevaux de Gino et là encore, ces moments seront riches de découvertes.

" Ecoute ton coeur " me dit-il souvent. "Ta tête ne sait pas mais lui sait"..

Et oui, je me sens encore tellement petite et impuissante quand, perdue dans cette immensité sans aucun point de repères il me demande " Dis moi où sont les chevaux? "

Intuition, connexion, dialogue silencieux avec les éléments qui nous entourent, le vent, les rapaces.

" Quelque fois le vent c'est le vent, et quelque fois, le vent ce n'est pas le vent " .

Enigmatique Gino, j'ai la sensation d'être dans un film. Je n'y arriverai jamais!

Et pourtant, au bout de quelques jours la magie opère. je commence à ressentir, je m'entend donner des directions spontanément, sans réfléchir et je vois que Gino sourit ...


Et puis, vient la rencontre avec Harrisson, l'homme médecine et oncle clanique de Gino.

Les cérémonies dans le Hogan, l'habitation traditionnelle Navajo, les contes et les légendes, les cercles de parole, les longs silences au coin du feu.

ici, à des milliers de kilomètres de chez moi, au milieu d'un peuple que je ne connais pas, je vais enfin me relier à mes racines, à l'histoire de ma famille, à ma mère, grâce à ces deux hommes qui me connaissent mieux que moi-même.

Et oui, ces gens là regardent avec le coeur et sous ce regard empreint de bienveillance et de sagesse, je peux naître enfin.


Vos terres ont besoin de vous


Gino et Harrisson vont m'apprendre à laisser remonter en moi ce que je sais intuitivement et profondément, les enseignements oubliés qui pourtant étaient les nôtres avant que la civilisation judéo chrétienne ne vienne tout effacer.

Ce savoir, cette connaissance, nous en avons désespérément besoin ici en occident.


Je vais rentrer de ce premier voyage riche de tous ces moments et ma manière de travailler, d'écouter les gens, de les ressentir sera totalement transformée.


Se connecter à l'autre va devenir la base de mon travail. Que l'autre soit un cheval, un humain, un chat, un arbre, qu'importe !

Nous sommes vivants parmi le vivant, et comme nous a enseigné Roberto Assagioli, le fondateur de la psychosynthèse : " je suis au centre d'un tout que je contiens et qui me contient".

La boucle est bouclée. Le vieux sage italien et Gino le Navajo sont d'accord. Je peux même sentir leur connivence et je suis sûre que chacun d'un côté du rideau, ils se sourient.










3187177_edited.jpg

Bonjour et merci pour votre visite !

Je m'appelle Brigitte et je suis thérapeute spécialisée en psychosynthèse, psychogénéalogie et analyse transactionnelle. Je pratique aussi la médiation équine comme support de thérapie.

Pour recevoir
toute mon actu

Merci pour votre envoi